• BeezenBlog

Pourquoi est-il essentiel d’avoir plus de femmes dans la Tech ?


Les #femmes encore massivement sous-représentées dans la #Tech !


Manque d’envie, méconnaissance du secteur de la Tech ou encore réticence ? Une chose est sûre les nouvelles technologies sont un secteur dans lequel, aujourd’hui encore, les femmes sont minoritaires.


Dans une étude réalisée avec Gena Davis Institute, le géant du web, Google souligne ce grand écart dans les médias dédiés à la Tech notamment.


Les données Monde indiquent que les hommes sont représentés 1,5 fois plus que les femmes. À l’échelle française ce chiffre explose jusqu’à une exposition des caractères masculins deux fois supérieure à celle des femmes.







Pourquoi une telle sous-représentation quand toutes les études convergent dans le même sens : le manque de femmes dans la Tech est un frein majeur à l’innovation !


En excluant les femmes dans ce processus, la Tech se prive de grandes avancées voire de révolutions. En effet, c’est Ada Lovelace, championne de mathématique qui a inventé l’algorithme, le Wifi et le GPS tels que nous les connaissons actuellement puisant leurs origines dans les transmissions sans fil imaginées par la star Hollywoodienne Hedy Lamar. Quant à l’ancêtre de l’ordinateur, il a été développé par la mathématicienne Grace Hooper en 1951 pour la marine américaine. Mais où sont passées les femmes ?


Réel désintérêt pour la Tech ou frein lié à des stéréotypes sociaux ancrés ?


À la naissance de l’informatique dans les années 1970, les femmes étaient majoritairement représentées. Puis l’essor du secteur au milieu des années 80 a réduit de manière drastique le nombre d’employées dans le domaine.


À l’heure ou le secteur de la Tech est plus que florissant, véritable moteur économique, il n’en reste pas moins un domaine dans lequel les femmes restent encore trop peu représentées.


Les raisons de ce déséquilibre sont en partie dues aux stéréotypes sociaux ancrés dans l’inconscient collectif et à la vulgarisation d’études soulignant le peu d’aptitude des femmes à ce qui touche au domaine scientifique et par extension à celui de l’informatique.


Une étude menée par le ministère de l’éducation nationale révèle que les femmes ne représentaient toujours que 38% des effectifs dans les cursus scientifiques en 2016…



Démocratiser l’accès à la formation aux métiers des nouvelles technologies pour changer les mentalités ?


Même si rien n’empêche matériellement les femmes d’accéder aux métiers de la Tech, peu se destinent à des carrières dans ce domaine, à tel point que certaines écoles tentent d’attirer de nouveaux talents féminins avec des dispositifs qui leur sont spécialement proposés. C’est le cas de Centrale Paris avec la mise en place de bourses, financées par les entreprises, pour promouvoir l’#inclusivité.


C’est le pari que s’est également fixé Ada Tech School, une école de code nouvelle génération, #inclusive, dans laquelle les femmes trouvent leur place, et que Beezen a décidé de soutenir, convaincu que la Tech a besoin de femmes qui se sentent libres de grandir, d’évoluer et d’innover.


D’autres initiatives commencent à voir le jour comme l’association Start-Her et son programme Start-Her Académies au sein duquel sont dispensés des cours d’introduction à l’écosystème Tech dans les collèges. L’objectif ? Mettre le plus possible les femmes à l’honneur pour casser les stéréotypes.


Et si rassembler les femmes autours de leaders féminines et modèles de réussite encourageait la mixité dans la Tech ?


Ouvrir la voie à des modèles de réussites féminins dans la Tech ?


La montée en flèche de l’#empowerment a permis de démocratiser de nouveaux modèles, féminins, auxquels les femmes peuvent s’identifier.


Organiser des évènements avec des intervenantes féminines qui sont un modèle de réussite ou qui occupent des postes décisionnels, permet d’ouvrir plus largement la voie et donner envie aux femmes de s’engager dans ce secteur.


C’est cette idée phare qui a motivé Caroline Ramade, fondatrice de #50inTech, plateforme dans laquelle nos collaborateurs ont pu s’investir coté développement technique, et qui permet aux femmes d’être connectées les unes aux autres, d’échanger et d’être mieux représentées jusqu’à obtenir à terme la parité parfaite !


Mieux représenter les femmes en entreprise pour les inclure plus largement dans la Tech ?


C’est le choix que nous avons fait en interne chez Beezen : promouvoir et inclure les femmes afin qu’elles puissent exprimer pleinement leurs idées et leur potentiel, d’où un management 100% féminin et 44% de femmes parmi nos effectifs avec l’objectif, à court terme, d’atteindre les 50%. (Accédez à tous nos tableaux sur la diversité ➡️Cliquez ici ). Cela passe également par des actions à l’extérieur de notre entreprise en soutenant et en investissant dans des initiatives de promotion des femmes dans la Tech (Ada Tech School) ou en créant des partenariats avec des femmes engagées à l’instar de 50inTech et de sa créatrice Caroline Ramade.